Accueil / Social Media & Entreprises / Social Commerce – Social Shopping : vers une révolution pour 2015

Social Commerce – Social Shopping : vers une révolution pour 2015

En 2015, tout les éléments sont réunis pour assister à l’essor global du social shopping. L’année 2014 à été une sorte d’incubateur avec des projets et des périodes de test sur différentes cibles. En 2015, on généralise ces nouvelles fonctions sur les grandes plateformes sociales, dans l’espoir de surfer sur une nouvelle tendance du consomateur : Le social commerce

Où en sont les différents réseaux sociaux en France ?

Twitter : le challengeur

Twitter commence à tester un bouton « Acheter »

Dès septembre 2014, Twitter à généraliser les test de sa nouvelle fonction « Buy » témoin de ses nouvelles ambitions en matière d’e-commerce. Cette initiative sur le côté instantané du réseau social et sur les achats d’impulsion. Il faut savoir qu’en France, 53% des utilisateurs sont des adolescents, qui consomme sur des coups de tête de petits produits ou des biens « culturels »

Les test publiques de ce bouton « acheter » ajouté aux tweets est déjà en cours. Il est censé permettre l’acquisition et l’achat d’un produit en quelques clics seulement. Une fois encore, Twitter cherche avant tout à monetiser son audience qui continue de s’accroitre, et à faire évoluer un business modèle qui ne repose actuellement que sur la publicité.

Une vingtaine de marque présentes en e-commerce font partie des tests : des artistes (Rihanna, Eminem), des ONG (Nature Conservancy, DonorsChoose) et des réseaux de distribution (Home Depot, Burberry). La liste va continuer à s’allonger avec le temps et cette fonction sera portée par Stripe.

Le réseau social affiche clairement ces ambitions, et  compte en tout cas sur cette nouvelle fonction pour l’établir encore davantage comme la plateforme spécialiste des interactions en temps réel, par exemple au moment de grands événements sportifs ou musicaux.

tw

 

Facebook : Le précurseur

Précurseur dans le commerce social, Facebook n’a jamais réussi à imposer les boutiques intégrées sur le réseau social. De nombreuse marques avaient fermée leur f-boutique, décues des résultats d’un modèle qu’on disait être le nouvel eldorado du e-commerce. 86 % des e-commerçants possèdent une page Facebook, mais les gens ne viennent pas sur Facebook pour acheter…Du moins, pas auprès des marques !

Facebook décide pour 2015 de voir le sujet sous un autre angle, et utilise les tendances d’utilisation de son site par les internautes pour innover sur de nouvelles fonctionnalités. En effet, depuis près d’un an de nombreux groupes Facebook ont vu le jour pour échanger ou vendre des objets sur un lieu géographique donné. Ces groupes de « bon plan » vont pouvoir profiter très rapidement d’un coup de pouce.fb1

Avec cette nouvelle fonction, revendre son téléphone ou ses meubles dans un groupe Facebook va être encore plus evident.

Pour le moment annoncée comme gratuite et libre, Facebook va proposer un nouveau type de publication « Vendre » qui pourra être créée dans les groupes, avec des champs pour décrire l’article, le prix ou encore pour les infos sur la livraison. Les revendeurs pourront également marquer leurs publications comme « Vendu » ou « Disponible » et surtout, ils auront droit à un petit back-office, qui permettra de mieux gérer le catalogue des articles mis en vente.

Cette mise à jours forcement très attendue, sera deployée au compte goute sur les groupes facebook, pays par pays.

Cependant, si vous gérez l’un de ces groupes sur Facebook, vous pouvez déjà tenter d’obtenir un accès à la fonctionnalité en cliquant ici.

Le grand perdant de l’histoire ? Le bon coin, qui repose sur ce modèle et qui devrait subir de plein fouet cette décision de Facebook…

fb2

 

Pinterest : le trouble fait 

C’est l’invité surprise de cette nouvelle tendance. La plateforme qui compte 1,9 million de visiteurs uniques en France a déployé la publicité dans ses fils d’actualités, et reste en constante évolution ces derniers mois.

Et selon des sources diverses, Pinterest aurait désormais l’intention d’aller plus loin en lançant un nouveau bouton permettant d’acheter les produits présentés sur les tableaux de bord de ses utilisateurs. Un projet mené en étroite collaboration avec Stripe, qui est déjà lié au modèle de vente de Twitter.

Le projet serait encore en cours de développement. Il faudra donc attendre plusieurs mois avant de le voir débarquer sur nos comptes.

k2.items.cache.590e0fc21e1e8410a251775d774485a0_XLnsp-792

 

Actuellement le social commerce se résume à une dimension conversationnelle. Les marques parlent de leurs produits, en font la promotion, et les réseaux sociaux sont un moyen de communication avant tout. Cette logique est sur le point d’évoluer. Du moins c’est le pari fait par ces réseaux sociaux. Maintenant les usages auront le dernier mot, et si ce mode de consommation est adopté par les internautes, on pourra ainsi parler d’un véritable phénomène de social commerce, application directe du e-commerce au social media.

À propos Kevin Gourdon

Diplomé d'un Master II en e-Commerce à l'IDRAC Lyon, je suis actuellement en charge du Social Media et de la communication digitale chez ITinSell. Community Manager et Chef de projet web-marketing en Freelance, Hybride Geek, je navigue dans l'univers du Social media et du Marketing.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*